Solutions locales

J'utilise, sans doute comme de nombreux internautes, les flux RSS (ou atom) afin de suivre des planet ou divers sites. Jusqu'ici, j'utilisais thunderbird pour les récupérer. J'ai essayé d'utiliser d'autres logiciels tels que newsbeuter sans être parvenu à les adopter. La critique que je fais à un logiciel CLI est l'absence de gestion des images, ce qui oblige d'ouvrir la page dans un navigateur pour visualiser pleinement l'article. Une opération de trop. Quant aux autres logiciels graphiques (mes derniers tests remontent à au moins deux ans), ils ne m'ont guerre séduit car ils n'apportaient rien de plus et je devais lancer un logiciel supplémentaire. Je vais revenir sur cette raison.

Quel que soit le logiciel, une de mes préoccupations provenait de la fréquence des synchronisations : que se passera-t-il si je n'allume pas fréquemment ma machine ? Réponse, je vais louper des articles. Ce n'est pas la fin du monde, mais c'est gênant.

Solutions distantes (web)

Pour palier ce problème, on peut utiliser une machine tournant 24h/24 pour récupérer les flux, ainsi plus aucun loupé. Je ne parle délibérément pas des services proposés par certaines entreprises car je considère que mes flux sont des données importantes de ma vie privée.

Ayant un petit serveur, je peux héberger moi-même un service qui fait la même chose. Une approche bien connue est celle de tinytinyRSS ou encore RSSlounge : ces logiciels possèdent une interface web.

Pourtant séduisante, cette possibilité ne me convient pas. J'aime avoir mes flux dans mon courrielleur. Apprenti GTG que je suis, les conseils de Frédéric Couchet me font dire que je dois réduire au maximum le nombre d'entrée (sources de tâches). Devoir d'une part traiter mes courriels avec un logiciel puis voir ailleurs pour traiter mes flux va à l'encontre de ce conseil.

Solutions distantes (courriel)

L'idée est donc d'envoyer les articles comme des courriels. Il existe quelques solutions. Artisan-linux a préféré utiliser un logiciel qui injecte directement dans une boite imap. Pour ma part, j'ai choisi un logiciel qui envoie sur une boite mail... que j'utilise en imap (pour les avantages que tout le monde verra). Ce logiciel est rss2email. Je déconseille le paquet debian, très patché (trop ou pas assez à mon goût...), le principal soucis est qu'il n'utilise pas d'extraheader RSS-feed qui me permet de filtrer pour organiser mes flux. Le logiciel fonctionne bien. Même si la récupération et le traitement des flux est bon, la gestion des IO me semble très mauvaise : je préfère de loin un fichier de configuration éditable à la main. Le petit inconvénient est que je dois gérer la classement dans thunderbird, ce n'est pas le logiciel qui le fait (au contraire de la solution d'artisan-linux je crois). Ceci dit, je ne me connecterai avec un autre client que dans de très rares occasions (2 fois par an maxi), ça ne me semble pas gênant.

Ainsi, j'obtiens mes infos directement dans mon courrielleur, j'ai réduit mon nombre de répertoire (toujours via à vis de GTD) en remplaçant un répertoire par flux par un répertoire par thématique.

La boite que j'utilise est une boite Imap de chez gandi (à défaut d'une boite sur mon serveur pour le moment). L'espace étant limité (enfin, pas tant que ça), cela va me motiver à garder ces dossiers vides. Je prends un flux et je le traite : pas d'accumulation :)

D'un point de vue vie privée et auto-hébergement, ce n'est pas optimal, mais déjà pas mal.