J'utilise Ikiwiki pour ce blog ainsi que des wikis privés ou publics. En deux mots, c'est un outil permettant d'utiliser git pour générer un site statique à partir de fichiers en marquage léger (comme markdown). Pandoc est un outil permettant de convertir du texte dans différents formats, et le nombre de formats supportés est assez impressionnant.

Il y a quelques années, un greffon pour ikiwiki permettant d'utiliser pandoc comme moteur pour générer de l'html avait été écrit mais non maintenu. Plusieurs avantages à ce greffons : la coloration syntaxique pour les codes, la gestion de mathjax pour les équations, les metadonnées, les formats d'écriture. Sur github, j'avais trouvé un certain nombre de forks que j'ai fusionné pour en faire un code dont l'idée serait de le maintenir à long terme. Ces derniers jours, un de ces contributeurs est revenu vers ce code pour réparer un bug causé par l'évolution de perl, que j'avais corrigé il y a plusieurs mois sur mes serveurs mais oublié de corriger dans le dépôt. Le ticket d'un utilisateur a réveillé tout ça. Suite à ma demande, le contributeur en a profité pour améliorer le greffon, tant sur la doc que sur les fonctionnalités, pour le maintenir à flot vis à vis des évolutions de pandoc.

C'est la magie du logiciel libre comme je l'apprécie. On peut ainsi bénéficier d'un meilleur code avec de nouvelles options, une gestion des metadonnées améliorée et un support des formats étendus.

Ikiwiki offre de vraies possibilités de bidouille. Ca le rend sans doute austère et difficile à appréhender, mais l'automatisation et la flexibilité qu'il offre sont sans communes mesures.