C'est à faire

Elle dit C'est dommage que tu n'y ailles pas, parce que c'est vraiment à faire ! C'est à faire... La vie est-elle une liste de choses à faire ? Est-ce une course effrénée pour cocher des cases ? Quoi de plus décevant que de faire ce que d'autres ont narré dans l'espoir que les saveurs d'un récit soient duplicables en tout temps et à tout un chacun. Pourquoi donc cherche-t-elle un double fade quand le singulier aventureux nous tend les bras ?

Posted
Formats

L'internet devait rompre toute frontière, et il l'a certainement réalisé dans certaines de ses évolutions. Pourtant, nous ne cessons d'être empêtrés dans les carcans du format. Les quatre pages d'un article, les 140 caractères d'un message sur un réseau social, les 180 secondes d'une présentation ou d'une chanson, les 90 minutes d'une oeuvre cinématographique. Nul doute que le contenant supplante toujours le contenu, toujours plus étriqué telle une boite de conserve pour, in fine, le déservir.

Posted
Surprises

Je n'apprécie pas les surprises. Du moins, pas celles qui me sont préparées à la manière d'un piège où l'on scrute ma réaction dans le moindre détail, comme si cela pouvait renseigner sur mon moi. Je n'aime pas ce voyeurisme malsain. Par contre, l'émerveillement que je peux éprouver lors de l'inattendu est la plus belle chose. Le réel, on cherche à le prévoir, à l'anticiper. Et à chaque fois que nous nous trompons, il nous prend par surprise pour nous révéler quelque chose de lui-même. C'est la joie véritable.

Posted
Quels services pour les CHATONS ?

Framasoft a récemment lancé l'initiative de créer un collectif d'hébergeurs alternatifs, transparents, ouverts, neutres et solidaires. La charte est en cours d'élaboration et je me suis récemment intéressé à monter un liste de potentiels organisations qui pourraient y adhérer.

Mon premier jet donne, je pense, des informations intéressantes. On y voit que des services comme :

  • des pads (etherpad avec ou sans plugin my pad, pad markdown)
  • des instances owncloud
  • quelques gestionnaires de flux rss
  • du gestionnaire de version, notamment git avec gitlab
  • de l'hébergement d'images, de fichiers et de textes.
  • du courriel, hébergement de site web

Par contre, il y a des services qui manquent, je ne dis pas que c'est toujours simple mais c'est la bonne occasion de lancer des idées :

  • alternative aux CDN pour les fonts et bibliothèques web, et ce n'est peut être pas trivial.
  • peu d'hébergement de vidéo, alors que pour des gens en auto-hébergement, ça serait intéressant.
  • avoir l'équivalent d'un firefox hello (webrtc pour ne rien avoir à installer coté client) qui passe par le serveur de son choix.
  • des instances piwik pour faire des stats de site web
  • des instances de monitoring (ex munin), parce que c'est toujours mieux de découpler le serveur des noeuds et on peut aussi penser à de la domotique

Un rêve ultime serait d'avoir des services décentralisés. Par exemple, pour la vidéo, l'information pourrait être distribuées sur N noeuds d'un réseau de telle manière qu'il soit facile de rejoindre le mouvement, de diminuer le risque de perte d'information et de répartir la charge.

Posted
Contributions #2

Voici une brève d'un certain nombre de mes contributions de ces trois derniers mois. Le but est de montrer qu'il y a plein de choses à faire et que chaque petit pas contribue à faire avancer le Libre.

Associations

Je me suis lancé à donner un coup de main à framasoft et la quadrature.

  • Un relecture d'une page web sur les NAS pour le site controle-tes-donnees et j'ai par ailleurs démarré deux autres tickets, un premier pour parler de CHATONS (je propose un texte) et un second pour réfléchir au contenu des pages auto-hébergement. N'hésitez-pas à contribuer.
  • Chez framasoft, j'ai aidé à la révision de la charte et aussi et émis une idée. Cette structure est très intéressante et je vais continuer à m'investir pour favoriser l'émergence.
  • De plus, j'ai démarré une liste de potentiels chatons ce qui permettra de démarcher des structures existantes et aussi d'avoir une idée plus précise de ce à quoi ça peut ressembler.

Archlinux

  • J'ai créé un paquet archlinux pour trimage. Ce serait intéressant de retravailler un peu sur le code et passer à python 3. Les derniers commits datent de trois ans.

Scikit-image

Scikit-image est une bibliothèque Python pour le traitement d'images (scientifique), que j'utilise assez souvent. Il y avait longtemps que je n'avais pas contribué, alors je m'y remets.

  • Suite à une utilisation avec des choses qui ne me plaisaient pas, je me suis lancé dans la relecture du code des fonctions de transformée de Hough pour les lignes. Ca m'a pris pas mal de temps pour me rendre compte qu'une précision manquait dans la doc et qu'il y avait une erreur dans la signature d'une fonction cython. Je tente aussi de mettre en place une détection de pic subpixellaire, mais ce n'est pas gagné.
  • J'ai apporté une correction de bug à cause d'un morceau de code qui n'avait pas été testé dans toutes les combinaisons d'option possible. C'est une fonction portant sur la détection de pics locaux.

Python

  • Suite à une analyse de performance de code de feedparser, j'ai créé un petit patch dont une partie a été fusionné. J'espérais pouvoir gagner plus en me lançant dans cette analyse, mais l'étude fût instructive.
  • Suite à mes activités d'empaqueteur pour archlinux, j'ai ouvert un ticket chez pandas lié à numexpr. Je suis tombé sur un dev assez peu agréable et le ton est un peu monté. Face à ça, j'ai arrêté de commenter et il a corrigé le bug tout seul. Une remarque : ce n'est pas parce que le bug tracker enregistre plusieurs milliers de tickets qu'il faut expédier les nouveaux sans analyser finement ce qui se passe et prendre le temps de poser les questions. Sur le long terme, c'est contre-productif.

Divers

  • J'utilise Jirafeau comme hébergeur de fichier et j'ai créé un petit patch pour que le script bash renvoie tous les liens.
  • Pour bibtexbrowser, j'ai proposé que l'url de jquery soit une variable. Ainsi, on permet au websmaster de respecter la vie privée des utilisateurs en utilisant sa propre installation.
  • Un rapport de bug pour simple-scan dont la fenêtre d'enregistrement n'est pas très intuitive pour les personnes ne comprennant pas le sens d'une extension de fichier. Or, ce logiciel s'adresse à ce type de public.
Construire notre communication : blogs, planets, journaux...

A l'heure actuelle, j'écris sur ce blog, relayé par ces deux planets et parfois par le journal du hacker (jdh) pour lequel j'ai un peu contribué. Deux article récents, un premier par un contributeur du jdh et un second par un contributeur du . pose des analyses quant à l'avenir des planets, ces sites relayant par le biais de flux rss, des articles de blog.

L'un des constats serait une baisse du nombres des blogs et des articles publiés, et donc de l'intérêt des planets. J'ai bien vu ces deux articles, et j'y avais donc réfléchi sans prendre la peine de l'écrire. Je le fais donc maintenant suite à une invitation indirecte.

Les blogs ont-ils un avenir ?

Sur l'intérêt des blogs, ça me semble essentiel. C'est ce qui fait partie de la culture Hacker, avec les wikis pour documenter ce que l'on fait. En deux mots, le terme Hacker recouvre ici toute personne ayant une activité de détournement d'objet afin de résoudre des problèmes pour lesquels ils ne sont pas destinés ainsi que la construction de l'informatique avec l'esprit du logiciel libre. Sans prétention aucune, c'est pour cela que j'ai les deux formes (blog.sciunto.org et share.sciunto.org). Le blog est en français (pour l'instant), le wiki en anglais. Ces deux formes sont complémentaires, l'un formant un carnet de bord, l'autre une documentation plus pérenne.

 L'intérêt des planets

L'intérêt d'un planet est de mettre en valeur les activités des acteurs d'un domaine. Le fait qu'il y ait plusieurs planets n'est donc que la conséquence de l'existence de divers groupes qui se chevauchent. Il reste selon moi un formidable tremplin pour communiquer. La duplication des articles pour certains lecteurs n'est selon moi pas un problème majeur. Je peux très bien suivre le python mais pas le planet-debian et pour autant être intéressé par un article python appliqué à debian.

 Le relais ou la communication par les réseaux sociaux

Je ne suis pas adepte des réseaux sociaux. Les modèles de type facebook enferment les données et espionnent les activités. Je n'ai aucune idée de ce qui peut se dire sur ces réseaux. Le modèle me semble contraire à mon éthique, je n'y vais donc pas. Les modèles de type twitter sont ouverts, mais ont un ratio signal/bruit très souvent faible. De plus, mon observation me pousse à conclure que cette outil donne une illusion de visibilité : un buzz chez les convaincus, mais invisible au delà..

Le journal du hacker

Le modèle du jdh a des intérêts mais aussi des défauts selon moi. Déjà, je tiens à saluer l'initiative parce que c'est une belle façon de partager de l'information avec un outil intéressant. Par contre, je déplore la ligne éditoriale.

Trop d'articles bas de gamme sont relayés, notamment avec des sites professionnels qui ont pignon sur le web, dont les articles sont en carton : du journalisme classique se contentant de relayer de l'information avec de l'enrobage, des titres accrocheurs et une réflexion au degré zéro de la pensée.

L'autre problème est qu'il n'y a que quelques contributeurs qui publient beaucoup. La diversité n'est pas au rendez-vous et en postant des liens à tour de bras, on n'a pas une sélection d'articles qui ont ce quelque chose qui les rendent uniques. En effet, à chaque lien posté, il n'y a que rarement une justification de l'intérêt du lien. Les discussions sont par ailleurs quasi inexistantes contrairement à hacker news dont le jdh est un clone francophone libre. Donc, le jdh devient un planet bis avec, en plus, des articles moins intéressants à mes yeux. J'en suis venu à filtrer les noms de domaines pour faire une pré-sélection drastique.

Enfin, dernier point, dans jdh (journal du hacker), il y a hacker, et je vois trop peu de choses sur la bidouille d'objets physiques (contrairement à Hackaday), ce qui est bien dommage.

Vers un idéal ?

Hackaday représente selon moi un modèle de ligne éditoriale et s'il y avait quelque chose à reprendre, ce serait bien cette forme là, mais avec une meilleure répartition entre "software" et "hardware". Ils sont d'avantage dans un modèle où ce sont des lecteurs ou des rédacteurs qui viennent proposer leurs articles en plus de la veille de leurs contributeurs. Si une page est intéressante, un petit laïus avec éventuellement une photo ou vidéo est rédigé, avec parfois des liens vers des articles antérieurs publiés sur hackaday. A ma connaissance, ceci n'existe pas en français et il est évident que ça demanderait de l'énergie à construire une solution similaire.

Grammalecte : sortie du greffon pour firefox

Au printemps dernier avait été lancé une campagne de financement pour grammalecte, un correcteur grammatical et typographique dont la teneur est expliquée notamment sur linuxfr. Il y a quelques mois, je rapportais des nouvelles de l'avancement du logiciel dans cet article afin d'utiliser le correcteur grammatical en ligne de commande.

Désormais, le greffon pour firefox est disponible et voici l'annonce. Plus aucune excuse pour faire des fautes sur le web !

La brique internet : contourner son FAI par un VPN ou tor

Je viens de lire le billet de aeris concernant la fabrication d'une torbox. Il me semble que la brique internet conçue par des contributeurs de FFDN et yunohost est trop méconnue. Courte présentation.

La brique internet consiste en un ordinateur à faible consommation possédant une carte ethernet et une antenne wifi. Le principe est de connecter cette brique au modem-routeur et d'émettre un wifi qui redirige la communication sur un VPN. Ainsi, le FAI ne voit que des communications chiffrées avec un VPN.

Quelques cas d'utilisations :

  • Chez soi, on a un réseau wifi propre sans configuration VPN des clients.
  • Cette brique peut être intéressante pour l'autohébergement car elle permet de disposer d'une IP fixe du VPN et de ne pas avoir à se préoccuper d'un FAI ne fournissant pas d'IP fixe ou bloquant des ports.
  • En déplacement chez des amis, on a son propre accès internet.
  • Avoir un accès tor en plus de l'accès VPN sur un réseau wifi séparé
  • Mettre en place un espace de partage (piratebox)
  • Faire tourner quelques services (mais pas trop gourmand en ressources) comme du RSS, filtrage email, petit site web.

Le coût total est de 80€, mais on peut l'obtenir pour env. 60€ si on passe par FFDN. Pour l'installation, il suffit de suivi cette documentation Yunohost très didactique. Pour une présentation plus exhaustive (au moment où la réalisation était encore en cours), voici une conférence à PSES2015.

Posted
Faire une nappe laser à partir d'un pointeur

Un petit billet pour vous parler d'un nouvel article sur le wiki http://share.sciunto.org qui porte sur la fabrication d'une nappe laser pour pas cher.

Le principe est simple, on utilise un tube capillaire que l'on va remplir avec du glycérol et qui sera bouché par de la colle epoxy. Ici, le glycérol permet de faire correspondre les indices du liquide et du verre pour éviter de la réfraction dans le capillaire. Après un peu d'alignement entre la laser et la lentille cylindrique maison, on obtient une jolie nappe qui nous permet de visualiser dans l'exemple présenté, l'interface d'un liquide.

Posted
Ressources sur le libre

Voici une liste de ressources pour se tenir informer, se sensibiliser ou encore agir sur les thématiques du logiciel libre et de la neutralité de l'internet.

Actualités

 Conférences

 Sites de sensibilisation

Sites d'activité citoyenne

Miscellanées

Autres ?

Si vous avez des suggestions, ne pas hésiter à me les envoyer par courriel.

Posted

This blog is powered by ikiwiki.